mardi 10 juin 2014

FONDAMENTE...

Voici le temps du retour aux herbagesaprès les grandes fenaisons,le temps du mémorial, du plain-chantde l'enfance, érigé sur les sourcesà l'orée du voyage.Sous le lichen gît la pierreintacte; et les voixranimées aux bruits des pas furtifsdu vieil enfant bourdonnentdans le rucher paniquedes années convoquées. .   FREDERIC JACQUES TEMPLE   .   Oeuvre Raphaël Toussaint http://www.raphael-toussaint.fr/
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 10 juin 2014

COMME UNE BLESSURE RAPPROCHEE DU SOLEIL...Extrait

M'emmerdent Lamartine et Saint-John Perse, François Coppée et Paul Claudel, Valéry et André Laude. M'emmerdent les grands trafiqueurs qui filent la rime, le verset, le beau langage vérolé.M'emmerde LA POÉSIEJe bénis le ciel d'avoir gangrené la jambe d'Arthur de Charlestown, d'avoir déglingué le piano d'Isidore Ducasse, comte de Lautréamont, d'avoir foutu le feu dans les tripes de Gérald Neveu avec qui j'ai vécu quelques folles nuits là-bas à Marsilho. Je bénis le ciel d'avoir jeté Tristan Corbière sur un bateau de papier qui a été... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 10 juin 2014

LES PAS DE L'EAU...Extrait

… Ιl ne nous appartient pas de percer le mystère de la rose.Nous ne pouvons à la rigueurQue nous baigner dans la magie de la fleur.Dresser notre tente par-delà le savoir.Ou tremper notre main dans le sortilège d'une feuille.Et nous mettre ensuite à la table du banquet.Et à l'aube, quand se lève le soleil, renaître à nouveau,Donnant libre cours à nos exaltations.Arrosons de fraîcheur la perception de l'espace,De la couleur, de son et des fenêtres.Et laissons filtrer le ciel entre les deux syllabes de l'Être.Vidons et remplissons nos... [Lire la suite]