[…]

Il n'est pas trop de toute la vie,
des années qui tournent comme les pages
d'un livre lu en rêve;

Il n'est pas trop des jours bus goutte à goutte,
des nuits où l'on écoute dans le noir
son propre cœur accompagnant au loin le vent;

De toutes les nuits où dansent des lunes
dans le cercle du Pacifique,
les lunes que l'on ne verra jamais;

De toutes les nuits où l'on écoute respirer
au fond de soi
des continents à la dérive;

Des nuits blanches où l'on est mordu par la glace,
des nuits rouges où l'on grelotte dans le sang,
des nuits sans couleur où l'on glisse
dans la mort tiède du sommeil

Il n'est pas trop de la Vie éternelle,
si l'étoile se lève pour toi.

.

 

JEAN EL MOUHOUV AMROUCHE

 

.

 

JAAMATI MOHAMED BATEAU,

Oeuvre Jaâmati Mohamed