mardi 28 octobre 2014

LE PLUS DOUX POIGNARD...Extrait

Tant de fleurs dont le nom a plus d'odeur que la réalité qui décevrait aussi nos yeux. Je rêve. Le monde nous est , paraît-il, offert mais si peu qu'il vaut mieux lui préférer son image plus drôle à l'approche, au toucher, à la possession. Monde fermé où j'avance en m'enrageant de plus en plus. De plus en plus triste, d'une tristesse de révolte plutôt que de résignation. Passer, ne rien tenir, ou si peu, et encore dérisoirement se sentir plein de privilèges."   .   ALAIN BORNE   .      
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 28 octobre 2014

DEMAIN SANS MOI...Extrait

Suis-je moi, suis-je vous ? Un être est-il composé de mille êtres ? Je me divise afin de me multiplier. Je suis la foule : trop de bras, trop de jambes, trop de crânes qui s’ouvrent je ne sais sur combien d’insectes noirs. Je suis aussi la solitude, jusqu’à me fondre dans la nuit. Je suis l’absence et le néant, que la perversité m’oblige à recouvrir de mots. L’identité me pèse et c’est pourquoi je prends la vôtre. Qui êtes-vous ? Epargnez-vous la peine de mentir vous êtes moi, puisque j’ai décidé de n’être plus personne. .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 28 octobre 2014

PROPOS SUR LA POESIE....Extraits

La poésie n’est pas une manière d’embellir l’existence. Elle répugne à ce qui est mièvre, ou de l’ordre de la joliesse et de l’ornement. Elle n’est pas simple divertissement, bien qu’elle concerne aussi le « Jeu » ; mais là où les mots « jouent » à bousculer nos ancrages. Là où « jouer » inverse ou renverse l’apparence, la fait pivoter. * Il faut au poète une fenêtre sur l’inconnu, un espace que ne gouverne aucune structure rigide, aucun dogme. Un regard qui embrasse de vastes et multiples horizons. * Définir la poésie est hors de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 octobre 2014

LES CONVERSANTS

Nous avons donc parlé sous la tonnelle De la diversité concertante des anges Des fourmis affairées dans le jardin Où l’eau brillait parmi ses catégories Jusqu’au lointain des cruches La poésie dormait dans ses racines d’arbre Depuis l’antiquité comme une jeune fille Agrippée au désastre de la parole Pour ce naufrage où la terre est consolatrice La terre était l’enfant de nos viscères Où déjà des fleurs de formaient préparant Notre silence vide le plus intime Sous le ciel dur invisiblement défait Par la mêlée des grues et des nuages ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 28 octobre 2014

NELSON MANDELA, DISCOURS SUR LA PALESTINE

  Ce discours de Nelson Mandela a été donné aux Etats-Unis en 2001, à l’occasion de sa rencontre avec Thomas Friedman, un journaliste américain juif, spécialisé dans le Proche-Orient.   Cher Thomas, Je sais que vous et moi, nous aspirons à la paix au Moyen-Orient, mais avant que vous continuiez à parler des conditions nécessaires d’un point de vue israélien, vous devez savoir ce qui est dans mon esprit. Par où commencer? Que diriez-vous de 1964. Laissez-moi citer mes propres paroles lors de mon procès. Elles sont vraies... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,