jeudi 6 novembre 2014

NOVEMBRE

Novembre est venu et défait les arbres pour égrainer le temps. Un banc désespéré compte les souvenirs en attendant la pluie. La terre se repose, elle a tant œuvré à dire le bonheur à ceux-là qui l'attendent.Novembre, c'est le temps où l'on chuchote aux ancêtres les mots du souvenir qui lentement s'estompe. C'est l'odeur des châtaignes dans les feux qui se ravivent à me parler de toi.Les promesses d'un soir d'hier chevauchent les feuilles avant de faner et tendent des tapis roux en attendant l'hiver.Des graines du printemps s'y cachent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 6 novembre 2014

FEMININS

Appel féminin et peines peintes Et ce passage comme un pays de toi Encore perdu l’esprit à voir Solitude à l’obscurité allaitante Les chairs dans les gris pâles Des tendres atouts au bon sourire muet Un ruban de tissu à ton épaule brodé J’ai de toi les navires et les vents puissants Et tant le parfum et le temps et l’effroi Devant toi, bègue, moi, une partie de toi Sur tes grains tes rosées et perlée au loin Ton mystère sentier dans le vent pleine face Face au soleil farceur, féminin l’appel en vain Le vent vain qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 6 novembre 2014

CHEVAUX DE FRISE

Pendant le blanc et nocturne novembreAlors que les arbres déchiquetés par l’artillerieVieillissaient encore sous la neigeEt semblaient à peine des chevaux de friseEntourés de vagues de fils de ferMon cœur renaissait comme un arbre au printempsUn arbre fruitier sur lequel s’épanouissentLes fleurs de l’amourPendant le blanc et nocturne novembreTandis que chantaient épouvantablement les obusEt que les fleurs mortes de la terre exhalaientLeurs mortelles odeursMoi je décrivais tous les jours mon amour à MadeleineLa neige met de pâles... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 6 novembre 2014

UN OISEAU CHANTE

    Un oiseau chante ne sais où    C'est je crois ton âme qui veille    Parmi tous les soldats d'un sou    Et l'oiseau charme mon oreille    Écoute il chante tendrement    Je ne sais pas sur quelle branche    Et partout il va me charmant    Nuit et jour semaine et dimanche    Mais que dire de cet oiseau    Que dire des métamorphoses    De l'âme en chant dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,