...

désir
touche épouse
je prie la terre
porte-moi propulse-moi

dépouillée d’une autre peau
j’ouvre la cage
où se meurtrit captif
l’oiseau rouge
privé d’air et d’espace

les matins
s’offrent tous si bleus
le feuillage des oliviers
tourne à l’argenté
entre les mains du vent

émerveille-toi
le bonheur
le cœur picore des miettes
et chante

 

.

 

NANCY R. LANGE

 

.

 

 

van gogh

Oeuvre Vincent Van Gogh