vendredi 5 décembre 2014

SI PEU DE TRACE

Rendre l'eau douce à la sourceEt la sente au détourL'étonnement du pasà l'élan qu'il génèreL'opulence des seuilsà l'usure des margelles :Si peu de traceDe l'étier au salantDe la gemme aux saumuresDe l'haleine au silenceDu parcours à l'enfanceEt ce regardObstinément       ALAIN HANQUEZ       Oeuvre Jaya Suberg              
Posté par emmila à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 5 décembre 2014

ALAIN HANQUEZ

 Dans l’éclat vernissé des poussièresEt des sentes de pierres,Dans l’ocre aridité de la terre ancestrale,Quand le sol asséché se convulse à forerLes sources des racines,S’élance aux aplats de lumièreLa fourberie tenace de la sève Olivier maculé du suint lourd des troupeauxEt des laines graisseuses,Olivier vitriolant l’arrogance de l’ordre,Olivier scarifié des affres de bouture,Ton indifférence séculaire s’émondeD’un tremblé d’aube lenteD’une ligneuse effervescence de torsades et de branchesQui émascule l’arpentage de tes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 5 décembre 2014

LES ÂMES ROUGES ...Extrait

L’aube souffle en mon cœurmains de ruisseaux et d’herbe fraîchechamps de caresses veines enlacéesoù collines moutonnent ton front de menthe.Langue, étoile où défilent mille saisons,nuit, que tu roules comme un corps d’abondanceparmi les blés où glissent tes mainscomme des allumettes qui craquent sur mes lèvres.Respiration, prune de mes rêvesd’homme des bois, près de la lune oùje place ta joie sur l’enclume avant deglisser en toi comme un clapotis d’étoile.   AXEL MAUGEY     Oeuvre Anne-Marie Zilberman  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 5 décembre 2014

AGNES SCHNELL...Extrait

Tensions et écorchurestout était làon entrait dans les histoiresdans le brouillon des autresdans leur nécessitéon lisait les brisurescomme on lit les lignes de la mainou la fébrilité des heureson disait de nos voix incomplètesles présences extrêmesjusqu’à l’âme en retraiton serrait des mains sans visageson parlait des lieux perdusdes rêves errants   AGNES SCHNELL      
Posté par emmila à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,