vendredi 19 décembre 2014

CRONOPES ET FAMEUX...Extrait

Je touche tes lèvres, je touche d’un doigt le bord de tes lèvres, je dessine ta bouche comme si elle naissait de ma main, comme si elle s’entrouvrait pour la première fois, et il me suffit de fermer les yeux pour tout défaire et tout recommencer, je fais naître chaque fois la bouche que je désire, la bouche que ma main choisit et qu’elle dessine sur ton visage, une bouche choisie entre toutes, choisie par moi avec une souveraine liberté pour la dessiner de ma main sur ton visage et qui, par un hasard que je ne cherche pas à... [Lire la suite]

vendredi 19 décembre 2014

QUASI PARLANDO...Extrait

Un soir en dentelleau goût poudreuxde ton épaule dans la glacej'ai entendu la mort dans ses phonèmes de craiele vent crachant dans les venellesle vent crachant dans mes poumonsj'ai dit adieuau papier écolierà la trace d'une chevelurelaissée par la maréede tes baisers sur ma bouchej'ai connu l'enfance des motsla solitude de l'écritl'opacité de l'étreinte qui remuenos langues musicalescomme jeu de cartesla dureté du boisle chant dans sa brisurela lunetel un nombrilsortait de ma boutonnière d'enfant   GEORGES CASTERA   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 19 décembre 2014

AMOUR, HUMOUR, FANTASMES & (R)APPELS...Extrait

Ayant appris ce qui ne se fait pas à coups de ceinture et de privations je me dirigeai à petits pas vers l'âge des grandes frustrations. Mais chemin faisant - j'avais grandi et pissais au-delà de deux mètres, le diable des sens me reprit : une fillette au parfum champêtre! A huit ans, n'ayant rien de mâle, je ne me livrais qu'à un jeu d'enfant, et c'est sans y voir aucun mal, que je l'embrassais en la chatouillant. Certes l'affaire en fût restée là, si la fillette loin d'être outrée, n'eût tout l'air de bien aimer ça, et tout fit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,