mercredi 31 décembre 2014

2015...

   
Posté par emmila à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 31 décembre 2014

AMEN...Extrait

Peut-être devons-nous parler encore un peu plus bas,De sorte que nos voix soient un abri pour le silence ;Ne rien dire de plus que l’herbe en sa croissanceEt la ruche du sable sous le vent.L’intervalle qui reste à nommer s’enténèbre, ainsiQue le gué traversé par les rayons du soir, quand le courantMonte jusqu’à la face en extase des arbres.(Et déjà dans le bois l’obscur a tendu ses collets,Les chemins égarés qui reviennent s’étranglent.)Parler plus bas, sous la mélancolie et la colère,Et même sans espoir d’être mieux entendus, si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 31 décembre 2014

STEPHANE MALLARME

Une dentelle s’abolitDans le doute du Jeu suprêmeA n’entrouvrir comme un blasphèmeQu’absence éternelle de lit.Cet unanime blanc conflitD’une guirlande avec la même,Enfui contre la vitre blêmeFlotte plus qu’il n’ensevelit.Mais chez qui du rêve se doreTristement dort une mandoreAu creux néant musicienTelle que vers quelque fenêtreSelon nul ventre que le sien,Filial on aurait pu naître.   STEPHANE MALLARME        
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 31 décembre 2014

EXORCISMES...Extrait

... J'ai vu l'homme.Je n'ai pas vu l'homme comme la mouette, vague au ventre, qui file rapide sur la mer indéfinie.J'ai vu l'homme à la torche faible, ployé, et qui cherchait...... Je n'ai pas entendu le chant de l'homme, le chant de la contemplation des mondes, le chant de la sphère, le chant de l'immensité, le chant de l'éternelle attente.Mais j'ai entendu son chant comme une dérision, comme un spasme.   HENRI MICHAUX     Oeuvre Odilon Redon      
Posté par emmila à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 31 décembre 2014

FUREUR ET MYSTERE....Extrait

La contre-terreurc'est ce vallon que peu à peu le brouillard comble,c'est le fugace bruissement des feuilles comme un essaim de fusées engourdies,c'est cette pesanteur bien répartie, c'est cette circulation ouatée d'animaux et d'insectes tirant mille traits sur l'écorce tendre de la nuit,c'est cette graine de luzerne sur la fossette d'un visage caressé,c'est cet incendie de la lune qui ne sera jamais un incendie,c'est un lendemain minuscule dont les intentions nous sont inconnues,c'est un buste aux couleurs vives qui s'est plié en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,