jeudi 1 janvier 2015

ENFANTS...

EnfantsQui déjà prenez place,Quand vous aurez grandiAu point d’être conscientsDu mal du temps qui passeEt s’arrache de nousPlus mal qu’un pansement,Vous qui pousserez de l’avantNos vieux rêves de liberté,EnfantsConsultez quelquefoisLes miroirs du passé ;Et vous y relirezL’écho de ces visagesQu’un temps nous avons habités.Enfants gentils marins des traversées prochainesAyez une pensée de sel pour nos vieux équipagesLorsque vous voguerez debout vers les mêmes naufragesOù debout nous aurons sombré !       ROBERT... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 1 janvier 2015

SI C'EST UN HOMME

Vous qui vivez en toute quiétudeBien au chaud dans vos maisonsVous qui trouvez le soir en rentrantLa table mise et des visages amis,Considérez si c’est un hommeQue celui qui peine dans la boue,Qui ne connait pas de repos,Qui se bat pour un quignon de painQui meurt pour oui ou pour un non.Considérez si c’est une femmeQue celle qui a perdu son nom et ses cheveuxEt jusqu’à la force de se souvenir,Les yeux vides et le sein froidComme une grenouille en hiver.N’oubliez pas que cela fut,Non ne l’oubliez pas :Gravez ces mots dans votre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 1 janvier 2015

22 POEMES PRESQUE TRISTES...Extrait

Je ne sais pas ce qu'est la tristesse Mais je pourrais la définir ainsi : Un toboggan sans enfants sur une place encerclée par le vent Je ne sais pas ce qu'est la tristesse Mais je sais ce qu'est l'angoisse : Un toboggan à l'infini avec des enfants vieillissants Qui glissent jusque sur le sable sans avoir jamais gravi le sommet. Parce que pour arriver au sommet il faut avoir des ailes Et moi je n'avais que de folles envies Envies de vol et d'éternités. Aujourd'hui je comprends que tellement peu de choses n'adviennent Que chaque... [Lire la suite]
jeudi 1 janvier 2015

AU SEUIL DE LA NOUVELLE ANNEE

Au fond, la seule chose certaine est peut-être qu’au cours de l’année écoulée, il est devenu encore plus difficile d’être un homme, et que les difficultés ne seront pas moindres au cours de l’année qui vient. La crainte nous saisit devant l’inanité de ce qui s’offre à nous, et la crainte fait de nous des égoïstes, muets, sourds et aveugles à tout ce qui n’est pas le plus court chemin jusqu’aux abris. Faudrait-il donc mettre toutes nos énergies dans la construction systématique d’abris souterrains, bien convaincus que la seule chose... [Lire la suite]
jeudi 1 janvier 2015

JE HAIS LE NOUVEL AN...

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des... [Lire la suite]
jeudi 1 janvier 2015

BONNE ANNEE...!

C'est le jour des ciels qui mangent les ruines. Un arbre est encore nu. Il a froid, peut-être. Un printemps inventé l'habillerait pourtant. Il suffirait de tendre les mains au delà des meurtrières pour que des bourgeons nourrissent les colombes. Il suffirait de repeindre les ombres de la couleur d'un coeur qui ne sait que le partage des lumières. Il suffirait... Et les voix étouffées saperaient les murs où les briques entassées n'abritent que le vide d'un passé qui se meurt. C'est le jour des promesses de ciel pur qui posent le rêve... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,