La vie au bord des lèvres pour reprendre son souffle. Pour chuchoter les mots qui ne s'écrivent pas. Et goûter encore à l'amour cerise, le temps d'un souvenir, le temps d'un regret.
Elle avait des je t'aime sur le bout de la langue qu'elle mêlait au vent pour les crier mieux. Des murmures s'envolaient à en perdre l'haleine au milieu du silence.
Le coeur à bout de souffle, les lèvres se referment comme un ciel encombré.
J'ai comme un souffle au coeur qui compte les nuages pour tromper le temps.
La vie au bord des lèvres pour reprendre son souffle. Pour chuchoter les mots qui ne s'écrivent pas. Et goûter encore à l'amour cerise, le temps d'un souvenir, le temps d'un regret. Elle avait des je t'aime sur le bout de la langue qu'elle mêlait au vent pour les crier mieux. Des murmures s'envolaient à en perdre l'haleine au milieu du silence. Le coeur à bout de souffle, les lèvres se referment comme un ciel encombré. J'ai comme un souffle au coeur qui compte les nuages pour tromper le temps.

.

 Image associée

JOËL GRENIER

 

.

 

JOEL