lundi 5 janvier 2015

L'AUTRE

« L'Autre, j'en ressentais le creux, la trace creuse en moi, le besoin de me mouvoir vers lui, la calcination quand il me brûla ou l'endroit endolori par son arrachement. Brusquement, je me suis senti en déséquilibre, sans l'autre, un peu chancelant dans mon humanité, bref et sans direction dans l'espace quand ce n'est pas une direction vers un visage, tournant dans l'affolement ou en orbite autour d'une énigme. L'Autre n'était pas ma moitié mais mon véritable moi. J'y allais dans toutes les directions, j'y venais, j'en revenais. Tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 5 janvier 2015

JOEL GRENIER...Extrait

La vie au bord des lèvres pour reprendre son souffle. Pour chuchoter les mots qui ne s'écrivent pas. Et goûter encore à l'amour cerise, le temps d'un souvenir, le temps d'un regret.Elle avait des je t'aime sur le bout de la langue qu'elle mêlait au vent pour les crier mieux. Des murmures s'envolaient à en perdre l'haleine au milieu du silence.Le coeur à bout de souffle, les lèvres se referment comme un ciel encombré.J'ai comme un souffle au coeur qui compte les nuages pour tromper le temps.La vie au bord des lèvres pour reprendre son... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 5 janvier 2015

DEVOIR DE MEMOIRE

Cette histoire, trop méconnue, qu’il faudrait enseigner dans les écoles comme paradigme de l’absence de renoncement face à la barbarie, puis comme figure moderne de l’amour, est racontée “de l’intérieur” dans le livre de Wieslaw Kielar, Anus Mundi. L’auteur est un ami personnel d’Edek et songe à s’évader avec lui. Mais, il ne voit pas d’un très bon œil le fait qu’Edek veuille s’évader avec son amoureuse. Avec une présence féminine, estime Wieslaw, le retard pris en chemin pourrait être fatal. Un échec en la matière correspondrait à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,