par la rigueur des larmes dans l’éclat des temps

passe le brisant des brisants

les pierres ne sont jamais du vent

vagues froides

bouches

livres brulés

glaces

saisons dispersées aux pas des rages perdues

mémoires

mémoires

jamais je n’oublierai

faut-il encore un effroi

pour faire l’homme

de cette ligne de feu

montent des cris

dansent alors les bâtons fous

le long du canal

des violons marchent

dans un bas quartier oublié

les roulottes prient

aux routes des poursuites

des hontes

des mépris

les chaînes n’ont pas de nom

les chaînes n'auront jamais de nom

 

un enfant

 

.

 

PATRICK ASPE

 

.

 

GUY DENNING2

Oeuvre Guy Denning

http://www.guydenning.org/