lundi 19 janvier 2015

ANDREE CHEDID

Tu auras pour survivre Des collines de tendresse Les barques d'un ailleurs Le delta de l'amour Tu auras pour survivre Le soleil d'une paume Le tirant d'une parole L'eau du jour à jour Tu dresseras pour survivre Des brasiers des terrasses Tu nommeras la feuille Qui anime le rocher Tu chanteras les hommes Transpercés du même souffle Qui accomplissent leur songe Face à l'éclat mortel !   .     ANDREE CHEDID   .  
Posté par emmila à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 19 janvier 2015

CETTE BLESSURE

Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme au marbre du tombeau Cette blessure d'où je viens Cette blessure Où va ma lèvre à l'aube de l'amour Où bat ta fièvre un peu comme un tambour D'où part ta vigne en y pressant des doigts D'où vient le cri le même chaque fois Cette blessure d'où tu viens Cette blessure Qui se referme à l'orée de l'ennui Comme une cicatrice de la nuit Et qui n'en finit pas de se rouvrir Sous des larmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 19 janvier 2015

SEMEZ DU JASMIN PARTOUT OU IL AURA ETE ARRACHE

Vos visages désenchantés émaciésmais si fiersvos regards insistantsvos têtes penchéesyeux fermés dans vos mainsmontrent vos traits accablésvos silences perçantsles gerçures de la souffrancel’ensemble des arbustes et sarments grimpantsde jasminque l’on a arrachés partout de vos corpsde vos espritset jetés à brûler jusqu’au dernierdans le feu le plus lent des caves des prisonset qui n’en finit plus de se consumerle livre est ouvert sur vos visagesà la page de la torturemême le vent le plus incisifn’arrive pas à la tournervos visages me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 19 janvier 2015

LES FLAMMES HAUTES...Extrait

Dites, quel est le pasDes mille pas qui vont et passentSur les grand'routes de l'espace,Dites, quel est le pasQui doucement, un soir, devant ma porte basseS'arrêtera ?Elle est humble, ma porte,Et pauvre, ma maison.Mais ces choses n'importent.Je regarde rentrer chez moi tout l'horizonA chaque heure du jour, en ouvrant ma fenêtre ;Et la lumière et l'ombre et le vent des saisonsSont la joie et la force et l'élan de mon être.Si je n'ai plus en moi cette angoisse de DieuQui fit mourir les saints et les martyrs dans Rome,Mon coeur, qui n'a... [Lire la suite]
jeudi 15 janvier 2015

DESSIN

Nous avons perdu l'aube et dérivons sur son sang en direction du crime. Les drapeaux tremblent lorsque la vengeance piétine le pardon.   Notre cri se volatilise et percute les murs du ciel. Les âmes se hissent sur les malédictions comme la fumée de poudre brûlée.   La colère s'abat sur nos dômes et s'envole ensuite, disloquée, vers le canton des vents. Le présent: bourreau de colombes, glisse entre les fentes du firmament et rampe à destination de la honte.   Seul le vide se dessine comme une... [Lire la suite]
jeudi 15 janvier 2015

LE NOUVEAU DICTAT DE LA LAÏCITE A LA FRANCAISE

Charlie Hebdo persiste et signe. Le monde entier a été secoué par le drame qui a touché le journal, ce massacre sans nom. Le monde entier a porté le deuil, main dans la main.Mais il y a manifestement une politique de l'humiliation à repenser et que ne peut légitimer le principe galvaudé de liberté Il semblerait que certains peuples soient condamnés à l’humiliation. Après l’esclavage, les «missions civilisatrices», les multiples ingérences qui ont transformé les révolutions de certains peuples en véritables brasiers, toujours vifs et... [Lire la suite]

mardi 13 janvier 2015

JE NE SUIS PAS CHARLIE

Rien ne peut justifier un assassinat, a fortiori le meurtre de masse commis de sang-froid. Ce qui s’est passé à Paris, en ce début du mois de janvier constitue un crime absolument inexcusable. Dire cela n’a rien d’original : des millions de personnes pensent et le ressentent ainsi, à juste titre. Cependant, au vu de cette épouvantable tragédie, l’une des premières questions qui m’est venue à l’esprit est la suivante : le profond dégoût éprouvé face au meurtre doit-il obligatoirement conduire à s’identifier avec l’action des victimes ?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 11 janvier 2015

ALORS NON...!

. . . Je suis désolée, " je ne suis pas Charlie "....Je condamne ces crimes odieux et horribles, je soutiens les familles des victimes... Au nom de la fraternité humaine, j'abhorre ces actes barbares et inacceptables...Mais quoi ! La liberté que nous défendons tous, cette laïcité à laquelle nous tenons tous n'existera pas dans les rangs de cette manifestation " mondiale" de Paris....Comment marcher aux côtés du " Boucher de Gaza ", dictateur d'un état religieux et sioniste, celui-là même qui à fait exploser en l'espace de... [Lire la suite]
mercredi 7 janvier 2015

HOMMAGE

Posté par emmila à 23:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 6 janvier 2015

QUINZIEME POESIE VERTICALE

   Éteindre la lumière, chaque nuit,    est comme un rite d’initiation :    s’ouvrir au corps de l’ombre,    revenir au cycle d’un apprentissage toujours remis :    se rappeler que toute lumière    est une enclave transitoire.    Dans l’ombre, par exemple,    les noms qui nous servent dans la lumière n’ont plus cours.    Il faut les remplacer un à un.    Et plus tard effacer tous les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,