Trier les mots
au fil de l'eau
au dos d'un galet
au rond d'une pierre
au bord d'une paupière
au gué d'une rivière
au grelot d'un sanglot
saisir le sens
au son d'une consonne
aux voix d'une voyelle
au pas d'une virgule
au non d'un hiatus
au clos d'une parenthèse
au final d'un point
tailler l'idée
au fil du temps
au grés des ans
au vent de l'océan
au ciel d'enfance
aux portes de la mémoire
au seuil du néant
trier les mots
à demi-mot
ou en porte -à-faux
de la brisure
à la démesure
saisir le sens
à mots ouverts
ou au figuré
de la césure
à la cassure

Tailler l'idée
à la pointe du jour
ou au plus noir de la nuit
de la blessure
à la rupture
vivre l'écriture
en guenilles
ou en nu-pieds
vivre l'écriture
au pied du mur
et en terre étrangère
hors de moi
ou en outsider
dans cette langue
qui n'est pas mienne

Trier les mots
à n'en plus finir
saisir le sens
à s'écrire
tailler l'idée
à en mourir

au nom de ce qui est
et de ce qui n'est pas
ou des miens qui ne sont plus
au nom de ceux qui sont
au bord
d'un pays à naître
au rire des enfants
à venir.

 

.



DEWE  GORODEY

.

 

photo1