vendredi 6 février 2015

APOLLINAIRE

Remuer le silence jusqu'à ce qu'il bascule dans un vacarme assourdissant et me perdre dans la tendresse de ton repos quand les vagues de bombes s'apprêtent à calmer définitivement nos rages de dents quand les prisonniers fabriquent des cordes pour se pendre sous le dernier rire d'un lever de soleil quand les enfants sont prêts à être programmés dans les fichiers d'une invraisemblable justice scientifique quand des humains parmi d'autres humains sont emmurés dans le coma éthylique de la solitude absolue quand les êtres humains sont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 février 2015

ENDYMION...Extrait

... Sur l'épiderme moite de la terre dans l'orage de Juillet,Mes lèvres épouseront la bouche de cette folle odeur,Où la vie et la mort. ont la sensualité de l'éternel retour.Ces mains au visage d'enfant que sont les miennes,Sauront s'agenouiller sur le parvis du verbeEt broder l'agonie sur le suaire de l'impossible.Je saurai que les fleurs échangent des parfums comme un langage,Et que l'oiseau crie des poèmes au crépuscule,Qu'il y a Mozart et Bach dans le chant de la peau,Que l'amitié a des murmures de ruisseau,Que les forêts, les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 6 février 2015

JEANINE SALESSE

La brume enflecomme le trop-plein du manqueLes verts acides dans le printempsbondissant                       prennent l’ombre Je vieillis                        Sur la penteune lueur sur quatre roueslonge le flanc nocturne de la valléedisparaîtQuelqu’un passe en grand... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,