mardi 17 février 2015

BYRON

Dans sa démarche elle a la beauté de la nuit ,Des climats sans nuages et des cieux étoilés .Tout ce qu'on peut rêver dans l'ombre ,ou ce qui luitVient dans son corps et dans ses yeux se rassemblerUne lumière tendre au velouté de fruitQui refuse le ciel au jour barioléUn seul rayon de moins, une ombre en plus à peineEt l'on verrait pâlir l'indicible beautéQui fait flotter au vent chaque natte d’ébène ,Ou sur ses traits se posent avec légèreté .C'est la que des pensées d'une douceur sereineEn un lieu tendre et pur ont choisi d'habiter... [Lire la suite]

mardi 17 février 2015

LA TERRE PARLE

Je te fus une mère rude. Je te faisais manger un pain dur. Je ne dorlotais pas le bébé, Je blessais l'homme. Lorsque, pour la première fois, tu ouvris tes yeux ébahis, un triste horizon s'étendait devant toi. Je parlais d'un coup dont on m'a, jadis, frappé, et que le temps ne m'a pas fait pardonner. Une ombre lourde tombait sur nous deux. Je fus une dure mère, toi, un fils dur. Tu n'as pas levé ton bras pour me défendre, Tu n'as pas pensé à moi avec amour. Quand le vent grondait, quand le froid craquait tu n'entendais pas... [Lire la suite]