Naufrage des Migrants, Fatou Diome dénonce l...

 

.

 

N’est-ce pas nous qui sombrons

Si nos frères meurent sur nos rivages

Si nous n’avons pas su partager le trop-plein

Ce que nous avions ce que nous savions

Si nous n’avons pas su les aider

A vivre en paix sur leurs terres

A ouvrir leurs propres voies

A entreprendre leur propre déploiement

Et à trouver leurs propres chants

Si nous nous sommes emparés

De leurs vies et de leurs richesses

Et si nos cœurs restent vides à présent

Quand ils se noient sous nos yeux

N’est-ce pas nous qui sombrons

Si nous ne leur tendons pas une main secourable

Si nous n’envisageons pas l’avenir avec eux

 

.

 

JEAN LAVOUE

24/04/2015