"C’était à Mégara
faubourg de Carthage
dans les jardins d’Hamilcar" *

et Tanit sous la lune
voguait dans ses voiles

j’ai oublié de quoi était fait le jour
mais Tanit était là

elle dansait pieds nus
au rythme des cymbales

je me souviens
des vastes étendues
blêmes sous un ciel de craie
à perte d’horizon

Matmata
d’Ibn Khaldoun
chantait à mon oreille

je me souviens

des chambres troglodytes
de la blancheur vibrante des murs
des tapis colorés
des ksars de Tataouine
des greniers de pisé

le ksar Ouled Soultane
chantait à mon oreille
volutes du désert

et demain qu’en sera-t-il ?

qu’en sera-t-il demain
des rires colorés
au cœur de l’oasis
du chant du paysan
trottinant sur son âne
des enfants enjoués
livrés aux terrains vagues

demain ?
défunt le sourire des femmes !

.

 

GUSTAVE FLAUBERT

 

.

 

salammbô auguste rodin,

Salammbô d'Auguste Rodin