Où est le porte-nuit
le porte-mystère
le porte-lueur ?
A vendre le coffret d’ébène
contenant les lèvres écarlates
de mon amour défunt !
Où est le porte-clou
le porte-buste, le porte-voix ?
Ma tristesse s’embellit
comme le linge qui sèche
tel les drapeaux populaires
aux fenêtres de jadis
Où est le portier fou
qui a deux serrures
à la place des yeux ?
Le coffret d’ébène
est rempli des baisers
que je ne donnerai plus
que je ne donnerai plus

.

 

ANDRE CHENET

In "Dans le corps du poème"

 

.

 

ANDRE