Dans ce jardin il n’y avait rien
le vide infini
pas âme qui vive
un jardin sans vérité
qui n’avait pas de questions
pas plus que de retenus
mais sur une tige une rose est apparue
légère et menue
le papillon bien vite l’aborda
ce fut ensuite l’abeille
et même un scarabée s’en approcha
ensuite
fleurit l’œil noir aphrodisiaque
d’un coquelicot tout rouge
ses pétales tremblants sans cesse
de confusion peut être
la violette vint timide
de confusion aussi
pourquoi pas
difficile de pavaner à côté d’une rose
elle se cacha sous un tapis de mousse
au jardin le vide se combla
pris place la vie et ses aléas

.



JACQUES BASSE

« Pêle-mêle, ces choses de l’âme
à qui veut du cœur
entendre la flamme »

 

.

 

JACQUES