Mémoire

de ronces encombrée

de fleuves prisonnière.

Mémoire de poussières

de terre marneuse

d'enfance excessive

égarée parfois.

 

Mémoire bleu profond

où le regard de l'autre

comme un espace à conquérir

se révèle.

 

 
Levée de l'odeur dominante

d’altéré et de moisi opiniâtres.

Des images s'opposent

tu choisis l'étroite

la plus brève

tu t'y accroches.

 

 
De vieux villages

bâtis de suie,

aux fenêtres avares

des femmes usées

et d'autres crucifiées

par l'habitude.

 

 
Mémoire insistante

agressive

balle traçante

dans la conscience.

Un cri toujours le même

serré de vertiges

et le chant

la mélopée sans paroles

s'immiscent jusque dans les songes.

 

 
Mémoire imprégnée d'errances,

dans le pouls du passé

mémoire d'ange.

 

.

 

 
AGNES SCHNELL

 

.

 

tchoba

Oeuvre Tchoba