samedi 1 août 2015

LE TEMPS DES CONTES

S'il était une foisNous partirions à l'aventure,Moi, je serais Robin des Bois,Et toi tu mettrais ton armure. Nous irions sur nos alezansAnimaux de belle prestance,Nous serions armés jusqu'aux dentsParcourant les forêts immenses. S'il était encore une foisVers le château des contes bleusJe serais le beau fils du Roi,Et toi tu cracherais du feu. Nous irions trouver Blanche NeigeDormant dans son cercueil de verre,Nous pourrions croiser le cortègeDe Malbrough revenant de guerre. S'il était encore une foisAu balcon de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 1 août 2015

AGNES SCHNELL...Extrait

Mémoirede ronces encombréede fleuves prisonnière.Mémoire de poussièresde terre marneused'enfance excessiveégarée parfois. Mémoire bleu profondoù le regard de l'autrecomme un espace à conquérirse révèle.  Levée de l'odeur dominanted’altéré et de moisi opiniâtres.Des images s'opposenttu choisis l'étroitela plus brèvetu t'y accroches.  De vieux villagesbâtis de suie,aux fenêtres avaresdes femmes uséeset d'autres crucifiéespar l'habitude.  Mémoire insistanteagressiveballe traçantedans la conscience.Un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 1 août 2015

POEMES D'AMOUR...Extrait

Je suis, dit l’homme, comme un volcan en marcheJ’ai dans mon ventre le feu grondant de la terreMes jambes ont la force du basalte et du granitDans mes veines rougeoient les futurs incendiesAvec le cri des ibiscus perchés aux plis de mes oreillesDes forêts se déploient de mes épaules à mes reinsMes bras ont la lente puissance du fleuve qui coule en deçà des montset mes yeux sont perçants comme l’éclair d’orageMa poitrine s’élève et s’abaisse avec le ventAvec les nuages du matin, avec le battement d’ailes des aigles au départJ’ai des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 1 août 2015

POEMES DE SANG...Extrait

Nous aurons devant nous des temps brillants comme des sièclespour apprendre les sortilèges :celui des montres de bergerstaillées dans des sureaux imaginaireshabiles à dévider les joursquand la lumière se fait ligne ;celui des signes inventés de proche en prochepour conjurer les peursconquérir sans mérite les faveurs des devinset pour brouiller les pistescelui qu’il faut apprivoiser pour découvrir l’amour des hommes,celui pour créer le premier poème du mondeet celui pour donner la vie.Même,si les saisons nous sont propices,je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,