samedi 8 août 2015

DIGNITE DU CREPUSCULE

Le silence s’efface lentement sur la terre où nous passons. Il reste l’indulgence et la compassion des forêts. Il reste un arbre tout en haut de cette colline de pardon. Et si nous prions, c’est pour des dieux de terre mais la prière est précaire. Il nous reste l’imaginaire des anges. Cet amour végétal, au plus profond de nous-mêmes, qui pose sa tête sur l’épaule des solitudes. Le silence magnifie les branches et le texte de l’écorce. C’est ta vie que tu versifies dans la pluie traversière. Tu te dois de lui donner la musique la plus... [Lire la suite]

samedi 8 août 2015

ADOLESCENCE...EXTRAIT

..... Les livres sont chargés de poisons et de rêves tu les mélanges d'innocence pour en goûter l'odeur de forêt à l'automne.   Magicien tu ne sais qui tu sers ou la vie ou la mort   Bille de cristal le monde en tes mains Pose ton oreille contre cette conque entends la voix des martyrs la rumeur des femmes le vagissement de nos derniers nés.   Blesse tes doigts aux arêtes des révolutions Laisse ta paume rêver à l'aise des seins. ....   Si tu as bien assez souffert assez pleuré, assez crié... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,