Crépuscule au bord
des fenêtres, fleurs
fidèles, corolles
chaleureuses, puis la nuit

avec ses légendes, ses
miroirs sous l’obscurité,
la nuit refermée
sur les gestes humains,
la nuit paisible –
et la gourmandise du silence
lorsqu’un chat, avec
sa tiédeur, se glisse
contre toi pour réparer le monde.

 

.

 

RICHARD ROGNET

 

.

 

CHAT