mercredi 26 août 2015

MEMOIRE DU SILENCE...Extrait

Texte inachevétricot mal nouébarque mal arriméetout se défaitau fil de laine de la phraseFeuillets vite fanésespoir  pourtantqu'un autre regard___ plus tarddéchiffre les syllabesdécouvre pour lui seulla musique attenduetrouve un sens ou l'invente .   PIERRE ETIENNE   .        
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 26 août 2015

LA BRÛLURE...Extrait

Tu me dis dans l'amour c'est toujours l'enfanceta main m'arrive de très loin quelle peauquelle main cherche-t-elle quelle impossibleconjonction dans la mienne qui s'est tendue...le désir du rien un voyage d'oublicomme lorsque ton corps traverse le mienje dis tu me brûles mais je pourrais diretu es une montagne de déchirure...je ne sais pas ce que veut dire le corpsc'est une force parfois qui nous soulèvecomme elle est sans nom je dis c'est le désir....je me demande encore ce qu'est l'amourcette folie de faire tourner le mondeautour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 26 août 2015

POEME A ALAIN GERBAULT

Tu n'es pas fait de la même glaise que nousC'est un autre torrent qui brise tes genouxDe quel monde inconnu tiens-tu ces belles hanchesCes colombes de sel qui nichent dans tes branchesTon pas n'a pas franchi le seuil de nos prisonsTu ignores le gel et le nom des saisonsEt tes bras sont peuplés de voyageurs étrangesO toi dont la peau sent le soleil et l'orangeQui trace ton sillon dans le sable des mersConnaîtras-tu jamais nos sourires amersNos épaules fanées, ces poitrines fragilesEt les relents d'acier qui ternissent nos îlesTu... [Lire la suite]
mercredi 26 août 2015

CARNET I...Extrait

"Instant d'adorable silence. Les hommes se sont tus. Mais le chant du monde s'élève et moi, enchaîné au fond de la caverne, je suis comblé avant d'avoir désiré. L'éternité est là et moi je l'espérais. Maintenant je puis parler. Je ne sais pas ce que je pourrais souhaiter de mieux que cette continuelle présence de moi-même à moi-même. Ce n'est pas d'être heureux que je souhaite maintenant, mais seulement d'être conscient. On se croit retranché du monde, mais il suffit qu'un olivier se dresse dans la poussière dorée, il suffit de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 26 août 2015

AUX LIANES

pour tresser des lianes entre les hommesles faire frères au delà des lumièresau delà des terreursje marchemarche vers l'hommepas à paspas qui vaqui ne va paspeaux couleurs d’ombrespeaux des nombrespeaux zébréesdes coups secs du fouetclaquements des dentsdents blanchesà ma peau blanched’idées noiresai-je la mémoire de mes idéesconvictions affoléesJean Mételluss’échappechapeilots oubliésmersdes terresterres mèresqui tremblent sous les misèresfroides nuits des tropiques piquantes piques de ceux qui se prennent pour des rois de... [Lire la suite]