dimanche 20 septembre 2015

POEME DE CAMPAGNE III

Si un soir,NonSi tous les soirsVous sentez que votre visageA été souillé par du purinQue votre main N’a pas serré un seul bonjourQue votre sourireN’a pas fleuriDans un autre sourireDites-vousQue vous avez trop cherchéL’amitié du jour,L’amitié des chiens domestiquesOu l’amitié des champs de maïs.La nuit distribue ses litsLe vôtre est au clair de luneAvec les renards bleusEt les chats sauvagesGriffez, chassez, copulezEt ne rodez pas autour des fermesLe piège pourrait se refermerDerrière vousEt ce serait pire Que le purin, les bonjours... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 20 septembre 2015

QU'IL Y AIT DES AUBES SOUS NOS EPAULES

Qu’il y ait des aubes sous nos étoffesque ces étoffes soient notre peauque cette peau soit ce qui nous sépare de nous-mêmesson inépuisable gestequ’il y ait sous notre peau le voile de cendrele jourla nuitqui muent sans nouset que la douleur soit si violemment nuece que nous essayons en vain d’attraperc’est l’ignorance même de l’épurela voix presque absentela forme de voixje suis ce que je tiens de moima salivemon pasl’étage de ma boucheet pour voirces deux yeuxque je ne vois pasvoici que les couleurs s’aviventau-dessus de notre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 20 septembre 2015

ELEGIE POUR LA REINE DE SABA

Tombe le boubou. Au coup sec de la syncopeFuse le buste transparent sous la chasuble noire, striquée d’or vert consonant au cimierDont la jupe est ouverte sur les flancs, sur les jambes vivantes.C’est le deuxième mouvementQui germe dans le sol quand battent les plantes des piedsSecoue les hanches, et c’est la montagne volcan qui tangue, cambre les lombesPour exploser, la gorge éclose, dans l’éclat serein du Printemps, le parfum sombre du gongo, la terre de la chair.Puis sous le ciel délié diaphane, s’ouvrit le mouvement des pollens... [Lire la suite]
dimanche 20 septembre 2015

LAISSER PARTIR...Extraits

Cela ne revient pas, celane revient jamais, cette illusoire certitude, ce juste équilibrece rêve maternel de complétude : jamais !Cela ne revient pas, celane revient jamais, ce merveilleux miracle, cette fusion unique ce rêve commun et construit : aimer ! Et pourtant, cela nourrit ton cœur en secret.... .   ALAIN SUIED   .   Photographie Kalyn Hawkins            
Posté par emmila à 03:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,