Vous pouvez me citer dans l'histoire
Avec vos mensonges amères et tordus, 
Vous pouvez m’enfoncer dans la boue
Mais, comme la poussière, je m’élèverai.
Mon arrogance vous perturbe-t-elle? 
Pourquoi sombrer dans la tristesse?
Parce que je marche comme si j'avais des puits 
Pompant leur pétrole dans mon salon.
Tout comme les lunes et les soleils, 
Avec la certitude des marées,
Tout comme les espoirs toujours vivaces, 
Je vais encore m’élever.
Désirez-vous me voir brisée?
Tête inclinée, regard baissé? 
Les épaules tombantes comme des larmes. 
Affaiblie par mes pleurs inspirés.
Mon orgueil vous offense-t-il? 
Si dur pour vous à supporter?
Parce que je ris comme si j’avais des mines d'or 
Creusées dans mon arrière-cour.
Vous pouvez m’abattre avec vos mots, 
Me cisailler avec vos yeux, 
Me tuer avec votre haine, 
Mais, comme l'air, je m’élèverai.
.
Ma sensualité vous bouleverse-t-elle? 
Est-il vraiment si surprenant 
Que je danse comme si je cachais des diamants 
A la jointure de mes cuisses?
.
Sortie des huttes de l'histoire honteuse
Je m’élève 
Extraite d’un passé enraciné dans la douleur 
Je m’élève 
Je suis un océan noir vaste et bondissant, 
Montant et enflant je résiste à la marée. 
Laissant derrière les nuits de terreur et de peur 
Je m’élève 
Vers une aube infiniment claire 
Je m’élève 
Apportant les cadeaux offerts par mes ancêtres, 
Je suis le rêve et l'espoir de l'esclave. 
Je m’élève 
Je m’élève 
Je m’élève.
.
.
.
MAYA ANGELOU
Traduction : Mathilda & Samuel Légitimus
Cette traduction n'est pas libre de droit
© Collectif James Baldwin,
collectifbaldwin@free.fr
.
.
.

ARTURO RIVERA VARGAS2

Photographie Arturo Rivera Vargas