“ Toute poésie doit naître libre et un peu folle, tendre et rebelle aux mains qui la mettent au monde ; elle doit ignorer la course du bien et la ronde du mal ; c’est pour cela et sans ce souci qu’elle est humaine. Arbre nocturne, elle pousse au centre du jour. Elle sert à nos métamorphoses parce qu’elle dit vrai ou le croit. Et tous les opprimés sentent et savent qu’elle est leur sœur, et le frais talus de leur chemin. ”

 

.

 

RENE CHAR

 

.

 

char