vendredi 23 octobre 2015

AGNES SCHNELL...Extrait

J’habite l’absence ce creux intransigeant qui sans cesse change et charge ma voix et l’obstrue. Je porte en moi les lieux de toute enfance chemins ombreux / profanés d’une forêt attentive. Je porte toutes les eaux prête à dénouer leurs flots pour me serrer pour m’enserrer. Je garde un bout de ciel entre l’écorce et les veines pour contrer la gravité l’inquiétude ces lambeaux incommodes hérités d’ancêtres inconscients.   .   AGNES SCHNELL   .      
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 23 octobre 2015

LE REPAS DES GRAND-MERES

Dans l'épaisse chaleur Des petites cuisines Qu'un pauvre lustre à fleur Chaque jour illumine D'un éclat tamisé Echaudant les paupières Pour parfois nous griser D'une étrange manière;   Entre un panier de fruits Issu des poteries, Les champêtres récits De la tapisserie Nous parlant de gibiers De chasseurs et de crosses La fenêtre et l'évier Où on lavait les gosses;   Aux tomettes en sang Sous les plis de l'éponge Et sur les bords cassants D'une table à rallonge, A deux pas du frigo Et de la gazinière ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 23 octobre 2015

EBAUCHE

Merci Agnès... . La nuit à peine repliéeune note / bassegriffe le silenceune lente mécaniquese dégagede la rouillure de la frilosité du limonun bourgeon de chantessaimedes voix palpitentréveillent les chairspénètrent la couleurbientôt des tentativess'échappent fusent de partout elles modulent des rouladesdes redondances telle une crue qu'on ne retient pasdans la gorge rien qu'un chantmiel sauvagefruit acidesous la ganguesables mouvantset fièvres avant la lassitudebalbutiantesous l'écorce durciel'amourjusqu'à l'absurde... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,