Il suffit d’un mot
d’une image

l’éclair d’un frémissement
la musique d’une ombre

pour que d’un gouffre
se reflète en une seconde
l’encre d’un baiser

pour que d’un souffle
s’attisent à nouveau
les torches d’un brasier

 

.

 

JACQUES BASSE

 

 

.

 

 

Theophile Alexander Steinlen,

Oeuvre Téophile alexander Steinlen