Dans le silence qui le fuit
Une ombre se défait
Et suit la dispersion des ailes
Entendras-tu ces cris
Le frémissement de la pierre
Usée par la poussière
A ces retours mal préparés
Aucun accueil n’est réservé
Selon le désir des errants
Qui retrouvent pour la seconde fois
Un silence perpétuel que rien ne brise 

 

.

 

PAUL PUGNAUD

 

.

 

thami,,,2

Photographie Thami Benkirane