samedi 17 octobre 2015

MARC VIDABREVE - TARENTINA FLAMENCO

Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 12 octobre 2015

ALPHABET...Extrait

(…) pense comme pense un oiseau qui construit son nid, pense comme un nuage, comme les racines du bouleau nain . pense comme pense une feuille sur un arbre, comme pensent la lumière et l’ombre comme pense l’écorce luisante, comme pensent les nymphes derrière l’écorce, comme pense le lichen sur un peu de bois pourri, comme pense la clandestine écailleuse, comme pense la clairière brumeuse, comme pensent les marais quand la montée de l’arc-en-ciel se reflète, pense comme pensent un peu de bourbe, quelques gouttes de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 12 octobre 2015

BERCEUSE POUR MA BIEN-AIMEE

Viens dormir, ma douce colombe, Ma bien-aimée! Viens voyager, Toi, mon amour si éreinté ! Je caresserai tes rêves de paix, Tes cheveux qui racontent Tant d’années de luttes, tant de veillées ! Laisse ton souffle, qui se libère, me réchauffer De toutes ses lunes, de tous ses soleils ! Il couvrait tous leurs réveils, tous leurs sommeils, De baisers, quand ils étaient, Au milieu de la nuit, si effrayés, Quand ils se réfugiaient, petits anges, Dans le nid de tes insomnies, mon ange! Ta radieuse patience, qui toujours rit, Leur cachait... [Lire la suite]
lundi 12 octobre 2015

LES FEMMES ETERNELLES

Je suis la dangereuse et la très douce. Celle qui tourbillonne mais ne change jamais. Je suis la puissance et l’innocence, la tempête et l’embellie. Le printemps tenace et le sang sur la neige. L’amante aux gestes lents, aux yeux plein de lumière. Celle que l’on révère et celle que l’on brûle comme sorcière. La clémente et la très lointaine. Celle qui murmure des secrets. Je bouscule tous vos plans d’un grand rire, j’éparpille vos lois, et en tremblant je vous offre une rose. Je suis la nostalgie au fond de votre cœur. Je vous attends... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

IL A PLU

Il a plu Il a plu, Ça m'a plu Je dois dire, De verser Mes versets, Oui, d'écrire; Que mon encre Pose l'ancre En mon sein, Et recueille Sur mes feuilles Mon dessin. .                                                         Il a plu, Je n'ai plus En... [Lire la suite]
dimanche 11 octobre 2015

MAX-POL FOUCHET

Nous étions la marelle et la pierre et l’enfant Le rire et les courses le livre et la courbe et la craie La tuile le gué la rivière les sautes du vent Aux transparentes carènes ce maigre brûlis d’herbes Qu’un peuplier sur l’espace un doigt sur les lèvres A jamais taise le secret dans le rouissage du jour Perdons-le dans la neige le sable la verdeur vivons Comme si nous ne savions rien des fumures du labour Sur le tour des saisons monte la poterie des collines Des taillis de la nuit les chiens ont levé le jour Au tableau de l’école... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 11 octobre 2015

NOTE UNIQUE

Le monde est à ses rêves Au plus serré des doigts C’est le mur qui sans trêve L’isole à jamais de toi Il n’est rien que des songes Le tien est de croire prendre Quand tout te fuit par le sien Quand le tien même te fuit Les arbres et leurs sèves Sont à d’autres forces Plus dure que leur rêve Il n’est pas d’écorce Tu les poursuis en vain Ils poursuivent leur rêve Tu cours tu n’atteins rien Tu es le mauvais élève Passe comme le vent Passe comme la vie A peine soulevant Le poids d’une chenille.   .   MAX POL FOUCHET ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 10 octobre 2015

DE L'EDUCATION...Extraits

Mais qu'arriverait-il si nous nous débarrassions des obstacles qui barrent la route à l'intelligence, tels que l'autorité, les croyances, le nationalisme et tout esprit hiérarchique ? Nous serions des personnes ne subissant le joug d'aucune autorité, c'est-à-dire des êtres humains en rapports directs les uns avec les autres, et alors, peut-être, y aurait-il de l'amour et de la compassion.Ce qui est essentiel dans l'éducation, comme en tout autre domaine, c'est d'avoir des personnes compréhensives et affectueuses, dont les coeurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 octobre 2015

PERMIS DE SEJOUR 1977-1982...Extrait

Mais je découvre ce que je savais déjà : c'est mourir avant l'heure que de faire des économies de vie. Le bonheur (du moins le mien), ce n'est pas de gagner du temps : c'est de savoir le perdre. Pouvoir écouter patiemment la longue confidence d'un inconnu bavard. Se mettre en retard de son propre travail pour donner un coup de main ou d'esprit à quelqu'un qui en a besoin. Donner impulsivement l'objet qu'on aimait bien à quelqu'un à qui ça fait plus plaisir de l'avoir qu'à vous. Et (aussi) prendre son temps, muser dans l'air... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 10 octobre 2015

LETTRE D'AMADOU HAMPÂTE BÂ A LA JEUNESSE

Six ans avant sa disparition, l’écrivain malien Amadou Hampâté Bâ écrit une lettre dédiée à « La Jeunesse », pleine de force et de vigueur. Celui qui a côtoyé Théodore Monod à l’Institut Français d’Afrique Noire, et a occupé les sièges de l’UNESCO, livre là ses derniers engagements, son combat pour le multiculturalisme et la paix. Une belle leçon de vie, chargée d’espoir à l’heure où le Mali se déchire de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,