Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 613 880
Newsletter
Archives
27 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait IV

...


Déchirure les barbelés intimes
déchirure la flamme
que même l’eau avive
déchirure la peau affolée
et la faim
comme un gouffre
déchirures nos mots
que nous glissons
sous l’aile des oiseaux.

Un jour peut-être
la nausée ne sera qu’oubli
un peu de brume entachée
que l’on rejette d’un souffle.

Alors se dévoileront
toutes les fractures
et les contraintes
 qui trop longuement
s’opposèrent.
Tu pourras révéler
ta longue quête
d’un lieu durable,
un lieu humain
à ta mesure

Un lieu ?
Là-bas sur la route…
derrière le miroir peut-être
où rien ne peut mentir
un lieu, enfin !

Car ainsi vont les hommes
d’un pas vers un autre pas
jusqu’à l’enlisement
jusqu’à l’épuisement
toujours à la recherche
de la terre promise.

...

.

 

AGNES SCHNELL

 

.

 

AGNES,

 

 

Commentaires
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires