Eux

Que savent-ils des transparences du dire
de la lumière qui fulgure
de la vie forgée des mains
que savent-ils des flèches d’espérance
des vertiges du don
des creusets chaleureux

qu’en savent-ils

ceux qui ferment les portes
et scellent les barreaux
ceux qui dévient les sources
et noient les étincelles
ceux qui ordonnent les tiroirs
et crachent sur les arcs-en-ciel
ceux qui ternissent le cristal
et poignardent le vent

sauront-ils jamais ?

 

.

 

MICHEL NORGUIN

 

.

 

Eduardo Argüelles 2,

Oeuvre Eduardo Argüelles