mardi 19 janvier 2016

CLAUDIO ARRAU


mardi 19 janvier 2016

MER ACCUEILLANTE

Tu n’es pas la frontière entre la vie Et la mort, ô mer, tu es la mort et la vie, tout ensemble. Tu n’es pas l’eau seulement, Et le sel, et les herbes sous-marines, et le noyé qui flotte sur les ailes de ses poumons, message échoué sur le rivage. … En émergeant de ton eau féconde, nous croyons tous – retrouver la paix dans l’eau natale, à notre dernière heure. Ce sable que tu donnes et reprends, sera à jamais ton nom, pas un seul grain, sans l’aide de ta main – ne pourra être séparé de la multitude.   .   DARA... [Lire la suite]
mardi 19 janvier 2016

BENIS SOIENT LES MORTS

(…) Amer sous notre langue le goût de la parolede l’appel et du baiser de la femmeNos cœurs se rétractentcomme une poignée d’air dans la mainJusqu’à quand :Rouillés, mornes, broyés par les questions ?Anges ?- Nous ne sommes pas des angesNous n’avons pas d’aileset le bleu n’est pas notre couleur(…) Renards ?- Où est le champ librela volupté de la traqueet l’assurance du retour à la grotte de la nuit ?Tyrans ?- Nous n’avons tué que nous-mêmesnos jourset l’âme décrépite de nos enfants en proie au désespoirHumains ?- Mais nous ne... [Lire la suite]
mardi 19 janvier 2016

OÏKOUMENE...Extrait

Prenez la terre et ce qu’il y a dessus et laissez-nous le nuage… prenez les cieux et ce qu’il y a dessous et laissez-nous le babil de l’oiseau prenez le fruit et la branche et la rumeur verte dans la feuille de la vie et laissez-nous l’ombre de l’arbre prenez la maison le jardin la clôture les chandeliers de l’autel et le licol de l’âne le rire du ruisseau et la chambre à coucher de la chèvre prenez toutes choses et toutes choses et laissez-nous la porte de l’étable afin que nous y collions l’acte de décès de nos morts   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 19 janvier 2016

DANS L'ODEUR DU FIGUIER...Extrait

Assise sur le pas de la porte Tu te retrouves chez toi dans l'odeur du figuier . L'enfance avec ses grillons Le temps sa démesure . Au fil des jours tu as suivi un raccourci Dont le muret borde des gouffres . Aujourd'hui ici même l'ombre Garde toute sa légèreté . . . . . MIREILLE FARGIER-CARUSO . . . . . Oeuvre P. Javy
Posté par emmila à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 19 janvier 2016

LAISSES DE MER

À toi . Il faudra alors se satisfaire de l’extrême lenteur des jours du parfum affadi des journées sans lumière des coquillages vides sur les laisses de mer du craquèlement des pas dans les pas de l’absent du ricanement persistant des mouettes rieuses des plumes abandonnées dans les recreux de dunes des filins emmêlés dans les lagons d'oyats Il faudra alors oublier la lueur du regard et laisser au sourire le temps de s’estomper de n’être plus qu’une ombre au coin de ta paupière à peine un battement imperceptible des cils la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,