dimanche 31 janvier 2016

CETTE EMOTION APPELEE POESIE...Extrait

« ... les vrais poètes ne peuvent prouver la poésie qu’en poétisant, si je puis dire. Pour moi, à qui certains prestigieux moyens n’ont pas été très libéralement départis, je suis bien obligé de m’y prendre autrement. On a souvent dit et répété que la poésie, comme la beauté, était en tout et qu’il suffisait de savoir l’y trouver. Eh bien non, ce n’est pas du tout mon avis. Tout au plus accorderai-je que la poésie n’étant au contraire nulle part, il s’agit précisément de la mettre là où elle aura le plus de chance de pouvoir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 31 janvier 2016

LE SOUFFLE ET LA SEVE...Extrait

Ce matin, la vitalité de la beauté me communique son désir d’élévation. Feuilles d’automne tombées dans le miroir des saisons, je vous aime fringantes et craquantes lorsque le pas du marcheur vous écrase. La rosée toute nue s’adosse aux premières lueurs du jour et le mur sur lequel je m’appuie se repeint à la clarté des ombres traînantes. L’esthétisme a le goût des rencontres. Pour lui, la solitude n’est pas un lieu privilégié, au contraire elle s’accapare l’objet même du beau pour le couvrir de toutes nos zizanies intérieures.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 30 janvier 2016

ARBORETUM

Une nuit, mes pieds ont pris racinevertigineusement.Ô le bienfait de la glaise,la longue odeur de l'humus,du temps décomposé,du sommeil biologique !Jambes ligneuses,léchures des vents sur leur aubier,rosées des songes encor verts,j'enfante un ruisseau émeraude.Sous l'écorce de ma poitrine,quel oiseau délace les barreaux ?Quel oisillon s'affale à l'idée de choir du nidou de mourir de soif ?L'éponge de mes poumons suffira-t-ellepour traverser tous les déserts ?... .   BEATRICE LIBERT   .  
Posté par emmila à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 30 janvier 2016

GERALD BLONCOURT - " FRANC-TIREUR DE L'IMAGE "

Nous sommes en pleine civilisation de l’image… Jamais à un tel point il n'a été donné aux hommes de voir à travers les époques à travers l'univers à travers les consciences. Edition Cinéma Presse Télévision toutes les fenêtres sont ouvertes... Connaître, faire connaître, apprendre, savoir, vérifier, sentir, bouleverser... Écrivains, peintres, poètes, photographes, musiciens, cosmonautes, femmes et hommes, chacun est à son poste pour le bien ou pour le pire. Chacun est responsable pour faire l'amour ou faire la... [Lire la suite]
samedi 30 janvier 2016

ALA.NI - CRY ME A RIVER

Posté par emmila à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 30 janvier 2016

LETTRE OUVERTE - A TOI MON JEUNE FRERE TURC -

Ton prénom c’est Evren, Feythi ou Yelda,es-tu garçon ou fille ?Je ne sais pas.Mais il faut que je te livre un secret.Je ne t’en veux pas.On veut te faire croire que nous sommes ennemis.Depuis cent ans est-ce encore possible ?Mon grand père s’appelait Dikran et ma grand-mère Zarhouï.C’était des arméniens.L’un a eu la tête sciée, l’autre a marché,le long chemin de Samssoun jusqu’en France ;elle tenait par la main, un enfant de ton âge.AramCe fut mon père.S’il te plait écoute un peu.Nous avons grandi toi et moi, par l’amour de nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 29 janvier 2016

TATOUAGE/WECHMA

WechmaMes veinesSur les ailesDu pigeon aveugle !WechmaL’azur bleuSur tous ces seins desséchés !WechmaL’oasis nombril,La folie des palmiers assoiffés,Mes veines racinesPourrissant dans le cri solitaire !WechmaDe laves rougesSur la peau des bourreauxEnivrés de putrides goulots,Sur leurs interminables promesses de faux paradisQui ne nous laissent aucun radis !WechmaDans les grottes humides,Préhistoire de mon apprentissageDu feu et de l’écriture !WechmaDe poings sur les colonnes romainesSous lesquelles ils m’ont enterré,Mon corps rongéPar... [Lire la suite]
vendredi 29 janvier 2016

RESPUESTA

Quisiera que tú me entendieras a mí sin palabras.Sin palabras hablarte, lo mismo que se habla mi gente.Que tú me entendieras a mí sin palabrascomo entiendo yo al mar o a la brisa enredada en un álamo verde.Me preguntas, amigo, y no sé qué respuesta he de darte,Hace ya mucho tiempo aprendí hondas razones que tú no comprendes.Revelarlas quisiera, poniendo en mis ojos el sol invisible,la pasión con que dora la tierra sus frutos calientes.Me preguntas, amigo, y no sé qué respuesta he de darte.Siento arder una loca alegría en la luz que me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 29 janvier 2016

POESIE VERTICALE...Extrait

Je me suis réveillé, un morceau de rêve entre les mains,et n'ai su que faire de lui.J'ai cherché alors un morceau de veillepour habiller le morceau de rêve,mais il n'était plus là.J'ai maintenant un morceau de veille entre les mainset ne sais que faire de lui.A moins de trouver d'autres mainsqui puissent entrer avec lui dans le rêve. .   ROBERTO JUARROZ   .   Oeuvre Kasia Derwinska  
Posté par emmila à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 janvier 2016

UN JOUR SILENCE

C 'est un jour silence, un jour blanc sans nuance, un jour sans paroles, sans ambiance, sans présence. Juste la neige derrière les carreaux, supprimant la couleur , impose sa brillance . Ces éphémères couches de transparence qui nous basculent dans une froideur intense, et dans un monde nouveau, se révèlent être la seule attirance. Le jour blanc vire à l'éclatant sous le ciel assombri . Derrière les carreaux le regard s'appuie, et s'enfuit au bout de la nuit. On se croirait seul sur une lune de fine porcelaine qui se se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,