samedi 16 janvier 2016

AIRE FRAICHE...Extrait

Un jour, nous retrouverons nos pigeons.Et la gentillesse prendra par la main la beauté.Le jour où le plus humble des hymnes sera un baiser.Et chaque être, un frère pour chaque être.Le jour où les gens ne fermeront plus les portes de leurs maisons.La serrure sera une légende, et pour vivre : le cœur suffisant…Le jour où chaque parole signifiera aimer,Afin que tu ne cherches plus le mot dernier.Le jour où la musique de chaque parole sera la vie.Pour que je ne saigne plus à chercher la dernière rime au dernier poème.Le jour où sur chaque... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 16 janvier 2016

AÏDA DANS LE MIROIR...Extrait

Je t’aimeAu-delà des frontières de ton corps Donne-moi Les miroirs et les enthousiastes papillons de nuitLa lumière et l’eau de vieLe ciel haut et l’arc large du pont Donne-moiLes oiseaux et l’arc-en-cielEt réitère le dernier cheminDans la gamme que tu joues ! Je t’aimeAu-delà des frontières de mon corpsDans ce lointain loinOù la mission des corps finitEt se calmentTousLa flamme et l’enthousiasme des palpitations, des désirsEt chaque sens abandonneLe moule du motComme une âmeDélaissantLe corps au bout du voyagePour l’exposer à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 16 janvier 2016

EN CETTE IMPASSE

On vient sentir ta boucheQue tu n'aies dit je t'aimeOn vient sentir ton coeurQuelle étrange époque vivons-nous, ma toute gracieuseQuant à l'amour,On lui donne le fouetLe long des remparts sentinellesL'amour, on l'enfouit au fond d'une arrière-courEn cette impasse torve, torturée par le froidBrille l'amourPar la grâce nourricière des chants et des poèmesNe te risque pas à penser, ma toute gracieuseQuelle étrange époque vivons-nousCelui qui, nuitamment, martèle à notre porteEst venu en meurtrier de la lampeLa lumière, on l'enfouit au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 16 janvier 2016

EZRA POUND ...Extrait

... Immobile étais-je, arbre parmi les arbres,Sachant la vérité des choses jusqu'alors ignorées,Vérité de Daphné et de son laurier,De ce vieux couple né pour fêter la divinité,Devenu orme et chêne au cœur de la forêt.Mais il fallut aux dieux ces ferventes prières,Et à leur rencontre ces deux cœurs ouverts,Pour que la métamorphose puisse être.Pourtant je suis arbre parmi les arbresEt maintes choses nouvelles ai comprisesQui n'étaient alors que folie pure de mon esprit..   EZRA POUND   .   Photographie Sill... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 5 janvier 2016

UNE LIBATION...Extrait

Elle m'apparaît dans le midi arborescent,ta maison qui se lamenteà l'ombre des jardins.Dès le seuil, vientà ma rencontre ton absence.Le silence et la fièvre m'entraînent.Une fenêtre ouverte sur les plantesen boit le vert, une lueur d'abîmevégétal illumine la chambre.Un muet délire grandit, agile et lisseun chat plaisante avec les fleurs. .   MARIO LUZI   .   Oeuvre Mark Briscoe
mardi 5 janvier 2016

RAINER MARIA RILKE

Et ta chevelure qui d'un coup s'est défaite,à ce vent inconnu reprends-la, -attache-nous à ce bouleau tout procheavec ce lien le temps d'un baiser.Et puis : aucune volonté proprene viendra mouvoir nos membres.Cela qui fait bouger les branches,à quoi pensent les forêts,nous fera ondoyer au gré du vent.Être sans dessein autant qu'il est possible,telle est notre aspiration d'humains ;Apprenons toi et moi la leçon de la rose :ce que tu es et ce que je suis. .   RAINER MARIA RILKE Berlin, février 1898   .   Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 3 janvier 2016

MICHEL DELPECH

Michel Delpech au Bataclan - Wight is Wight . michel delpech - Chez laurette 
Posté par emmila à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 2 janvier 2016

18 JUILLET 1936, 18 JUILLET 1938

C’est du sang, pas de la grêle, ce qui fouette mes tempes. Ce sont deux années de sang : ce sont deux inondations. Sang d’acte solaire, tu viens dévorante, jusqu’à laisser déserts et étranglés les balcons Sang, qui est le plus précieux de tous les biens précieux. Sang, qui thésaurisait pour l’amour ses dons. Regardez-le troubler les mers, faire sauter les trains décourageant les taureaux là où il encouragea les lions. Le temps est sang. Le temps circule dans mes veines. Et face à l’horloge et au temps je me sens plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 2 janvier 2016

18 DE JULIO DE 1936, 18 DE JULIO DE 1938

Es sangre, no granizo, lo que azota mis sienes. Son dos años de sangre : son dos inundaciones. Sangre de acción solar, devoradora vienes, hasta dejar sin nadie y ahogados los balcones. Sangre que es el mejor de los mejores bienes. Sangre que atesoraba para el amor sus dones. Vedla enturbiando mares, sobrecogiendo trenes, desalentando toros donde alentó leones. El tiempo es sangre. El tiempo circula por mis venas. Y ante el reloj y el alba me siento más que herido, y oigo un chocar de sangres de todos los... [Lire la suite]
samedi 2 janvier 2016

PROPHÉTIE DE TA PEAU MERVEILLEUSE

Bien que rien ne soutienne l’espoir que je chante j’additionne ici les syllabes de l’amour que je te porte presque à tâtons et je demande que son feu et sa musique retiennent le rossignol prisonnier dans ta poitrine.Je crois en un jour ensoleillé, mon espoir le sent ou le veut ou le craint ou meurt parce qu’il est proche de la fin simple comme le poing d’un enfant. Je crois au jour lumineux où tu te rendras.Je pourrais alors m’en tenir à ta peau véritable.Tu seras transformé en une matière si douce. Tu prendras forme dans la forme... [Lire la suite]