dimanche 21 février 2016

ECAILLES

Mort où tant de vie s'égare de nos faibles yeux abandonnée. Torrent tu nous étonnes étincelant et boueux de bouche en bouche le doux et l'amer cailloux et bois achevés repris. Ces photos floues que le temps a bougées. La lumière se cherche sur nos mains et soudain tout est plume neige neige — Le même vent traîné dans le feu la même nuit avec la même texture de branches d'un bonheur inavoué. La même croissance dans les gestes et reffeuillement des mains sur la peau trouées soudaines dans les formes quand l'espace nous entend — Nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 21 février 2016

JERUSALEM

Encore une fois regardeet ne retourne plus.Une fenêtre au-dedans,grande ouverte sur l’Étendue.Tu n’as pas besoin de te retourner,partout c’est l’Ouvert à cette heure,là-bas ici , même ce qui n’a jamais commencé.Lumière gris-rose de poumon qui enfle entre les doigtscherchant toujours un fond, des limites,qui le retournent pour chercher le secret,la membrane grise de l’amnios fissuréel’incertitude entre l’aube et la nuit.Odeur de la vie, enflure d’un bourgeondans l’arbre se dépliant à l’infini– Le jasmine s’éclaire –deux ou trois... [Lire la suite]
dimanche 21 février 2016

TIENS BON...

La nuit s'en est venue avec des pas d'enfants Et le mystère de ses yeux noirs m'a saisi tout entier Qu'est-ce ce bruit lointain qui monte de ma race aux larges trajectoires de lames ensanglantées? Qu'est-ce cette odeur de poudre et de rhum mêlé sur les vagues incertaines d'un océan houleux? Une île à demie nue aux plages d'or fin signe sa découverte à tous les flibustiers La nuit est impalpable et sa chevelure d'encre se défait et devient le destin Trente-sept ans vont sonner à l'horloge patience Trente-sept coups de canon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,