vendredi 26 février 2016

TRISTIA....Extrait

Quand tu ne dis mot, quand tu décides de m'offrir Paris et d'acheter la tour Eiffel pour étendre mon linge, si jamais tu me déshabilles et qu'il ne pleut pas. Quand tu insistes pour broder les Ménines de Picasso sur tous les draps de Washington, pour aller à Rome comme qui cherche un cirque, comme qui touche terre après de longues années et goûte consciencieusement le bonheur et l'ivresse. Quand tu me parles d'amour ou quand tu cries au diable la lumière et les montres, qu'il fait nuit et que tu n'as pas l'intention de te lever, alors... [Lire la suite]

vendredi 26 février 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

Une toile bat dans le vent une porte s'ouvre sur l'imprévisible. Entre l'autre et soi l'épuisant voyage par saccades. Des murs s'effondrent comme dans un demi-sommeil. On grandit non par désir mais par convenances On attend la fraîcheur l'inattendu un rire peut-être ou un adieu à reculons. Farouche on meurt un peu à peine rassasié. Aura-t-on assez touché assez étreint avant de sombrer ?   .   AGNES SCHNELL  2006   .   Oeuvre Montserrat Gudiol
Posté par emmila à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,