...


Ce leurre du labyrinthe
Ce goût d'amande amère,
Ce rêve de vaisseaux,
désemparés
Ne pleure pas,
ce n'est que vivre
.
Un goût de menthe
mêlé de cendre
Un goût de sable
et de songe
A force de marcher
dans la nuit aux mille chambres
secrètes
ou dans l'éclat fragile des genêts
nous inventons peut-être le lumineux chemin
de vivre et de mourir

.

 

COLETTE GIBELIN

 

.

 

tham16,

Photographie Thami Benkirane

benkiranet.aminus3.com