dimanche 10 avril 2016

ENFANCE...Extrait

Je regardais les espaliers en fleurs le long du petit mur de briques roses, les arbres fleuris,la pelouse d’un vert étincelant jonchée de pâquerettes, de pétales blancs et roses, le ciel, bien sûr, était bleu, et l’air semblait vibrer légèrement… Et à ce moment-là, c’est venu…Quelque chose d’unique… Qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d’une telle violence  qu’encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand, amoindrie, en partie effacée elle me revient, j’éprouve… Mais quoi ? Quel mot peut s’en saisir ?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 10 avril 2016

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

Puisse mon amour des dessins changeantsdes corps, des eaux et des vents de ce mondeavec les martinets voler encore ce soircertitude d'un instant dans la joied'une vie d'un coup d'aile dépliéecomme si dans le geste de s'ouvriril y avait une braise éternelleReviens près de ces pierresoù quelques mots respirentécoute-les de toute ta nuittout le poids de l'oubli courbésur un feu qui consent aux grislumineux et fragiles de ces cendrespoignées de semencesque dispersent les vents .   LORAND GASPAR   .   Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 10 avril 2016

EXERCICES...Extrait

J'ai eu faim moi aussi de prestigieux savoirs.J'ai connu des terreurs à quelque pas de l'Ange,le poids de votre absence idole naufragéeà des couchants pareils à des hémorragies.J'ai prié en latin, j'ai prié en mésangel'icône survivant dans l'écho des cantiques.Descendu aux enfers des généalogies,j'ai fait d'étranges noms mes intimes destins,les laissant m'appeler dans les jeux, les épreuves,pour me voler mes joies et mes maturités.Je viens de congédier ces deux tyrans que furentLe Nom et la Beauté, pour simplement aimer,créer, bref et... [Lire la suite]
dimanche 10 avril 2016

LA NUIT AU SOLEIL...Extrait

Peut-on jamais sortir des signes ( et du sens )En sortir absolumentPour entrer dans l'absolue réalité sans signe ?Qui " on " ?La poésie ne nous fait jamais mieuxsignequ'en nous aveuglantabsolument.Nous que l'absolue réalité sans signerend muets,tout,dans une seconde vue, nous fait signe ;toutnous renvoie au sensqui n'a de sensqu'à l'intérieur du sens :sans signeen noussans nom.Les yeux ne sont faits pour ne voir,les oreilles pour n'entendrerien d'absolu.   . MICHEL CAMUS .     Oeuvre Philippe Le Ferrand ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 10 avril 2016

LA NUIT AU SOLEIL...Extrait

Il faut en finir avec soipour vivre sans, sans vivre pour,sans même le moindre désirde vivre à l'infinitif...La naissance ou le commencementsans commencement.Le naître ou le commencement de la fin.La mort, seule finalité de la naissance.Et, dans le mourir, la seule fin du naître.Enfinla fin de la findans l'infini.Le seul secret de la vie : la mort.La seule énigme de la mort : la vie de la vie.La seule finalité de la poésie :l'infini, c'est à dire l'impossible.   . MICHEL CAMUS .   Oeuvre Philippe Le Ferrand ... [Lire la suite]

samedi 9 avril 2016

DEMEURE LE SECRET...Extrait

Le visage de l'amiJe le prends le reprendsl'anime et le pétrisLe rivage de la vieLe poursuis le harcèleJe le pétrifieEn mes mainsLe bel oiseau frustreLe vol à peine arrêtéLa branche qui plieMa terre mon dépit L'air se reposeColline à collineLe tout est de savoirLe poids d'un motLe poids d'un nuageLes atolls de l'amourLes tulles du soirColline à collineJe t'avais devinéPar des fleurs coupéesPar les nids dénudésLes bateaux démâtésLe hasard la rencontreLe tout est de savoir le poids d'un nuageLe poids d'un motTa valeur mon imageTon... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
samedi 9 avril 2016

LOIN DE TOUS RIVAGES...Extrait

Pressés de toute partpar les vols d'hirondelles,les fruits sur l'arbre naissant.Nulle résignationdans le jour qui éclôt bleudans le bleu de l'aube.Je ne sais que le silenceet la clarté qui s'affiche à la fenêtre:unique réponse aux questions immortellement urgentes,la mort, l'amour.Un geste de paille aura suffiet l'absence fait place à une douce ivressedéployée à la crête de l'heure nue . .   JEAN-CLAUDE IZZO   .   Oeuvre Serge Fiorio sergefiorio.canalblog.com/
samedi 9 avril 2016

RENE CHAR...Extrait

Un mystère plus fort que leur malédiction innocentant leur coeur, ils plantèrent un arbre dans le Temps, s'endormirent au pied, et le Temps se fit aimant.   . RENE CHAR .   Oeuvre Howard Lyon
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 9 avril 2016

PAROLE DU PASSANT

... Je vous invite donc à ne partir que pour mieux rentrer en vous-mêmes. Et même si vous ne partez pas il est possible de retrouver votre "terre intérieure". Qui que vous soyez, quel que soit votre peine ou votre solitude, il y a des instants heureux pour vous : des chemins, des ruisseaux, des quartiers de votre ville, la mer qui invite à la sérénité, la montagne qui dit : redresse-toi. Laissez quelque temps la voiture au garage, marchez à pied seul, hors de vos horaires habituels.Savez-vous qu'il y a des aubes? Avez-vous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,