Dionysos nous tutoyait
Magiques étaient nos voyelles
Les images nous appelaient
-t'en souviens-tu
Eve de mes six ans
ô petite contemporaine
d'ancolies lunatiques
au jardin de rouges croyances ?-
-
Intense était
notre passion d'innocence
On vivait d'amour & d'airelles
cherchant ce que le vent cherchait
mettant aux nuages
des virgules
& si d'aventure on sortait
du cercle des cigales
il faisait blanc autour des morts
blanc autour des cyprès
gorgés de leur sommeil
Ou des silences chuchotaient
& quelquefois c'était
comme le froissement
d'élytres endiablés
ou le sucré murmure d'anges
échappés d'un long nécrologe
-
Il y avait
l'image de lits grands comme de grands navires
la main de la morte dans la dentelle
ses doigts
la douleur étonnée
du silencieux peuple du deuil
& Dieu
à la fenêtre attendait
qu'il ait versé toutes ses larmes
-
Il y avait
entre lune & mer
ces christs que les vents défigurent
des fontaines sur la fraîcheur
de villages sûrs d'exister
& des berceuses
où naviguaient
des mères irréelles

 

.

 

RAYMOND FARINA

 

.

Jamil Naqsh7

Oeuvre Jamil Naqsh