On s'en vient seul et l'on s'en va de même.
         On s'endort seul dans un lit partagé.
            On mange seul le pain de ses poèmes.
        Seul avec soi on se trouve étranger.
   Seul à rêver que gravite l'espace,
               seul à sentir son moi de chair, de sang,
                 seul à vouloir garder l'instant qui passe,
           seul à passer sans se vouloir passant

...

          Mon royaume n'est pas d'ici.
          Il est tout entier dans ma tête, j'y
          trace des routes, construis des palais
          plus durables que ceux de Pharaon.
          Mes pyramides sont plus hautes que les siennes,
          mes tombeaux plus profonds.

          Pauvre et mortel, je suis le souverain
          de mon domaine intérieur. Seul j'y détiens
          le droit de respirer, l'espace de
          ma liberté.

       

.

 

LILIANE WOUTERS

 

.

 

M A R I S K A K A R T O

Photographie Mariska Karto