Tremblement du matin.
Souffle si léger qu'on le dirait messager.
Feuillages caressés sans bruit.
 Douce toilette.
Simple messager, porteur de baume, de la liqueur de vie.
Messager qui efface les murailles, ne laisse qu'une façade.
Qui te laisse cette façade, que tu l'effaces, que tu rejoignes ce messager.
Pas besoin de gaspiller tes forces.
Comment dire ? C'est un travail d'esprit à esprit, d'éliminations successives.
 Le messager est immobile, il te voit nommer les distances
 mais que pourrait-il savoir de l'éloignement, lui qui est proximité,

qui est matin ?

.

 

PIERRE-ALBERT JOURDAN

 

.

 

remedios-varo-jardin-del-amor-

Oeuvre Remedios Varo