samedi 21 mai 2016

ULTIME ESCALIER

      Il suffit d'un grand arbre         Pour que je fixe longuement le soleil         Il suffit d'une herbe brisée         Pour que j'avance dans le vent         Il suffit d'une grande plaine pour que         L'âme escalade cette montagne         Il suffit de deux mains... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 21 mai 2016

MARINA

Apporte-moi verveine, menthe et basilic, pour les sentir Que je t'embrasse et que je sente monter en moi les souvenirs La fontaine avec ses colombes des archanges l'épée qui luit Le jardin, étoiles qui tombent ou bien la profondeur du puits La nuit où nous suivions les rues menant à l'autre bout des cieux Toi, montée là-haut, devenue sœur des étoiles sous mes yeux Marìna mon étoile verte Marìna Vénus ma clarté Ma colombe d'île déserte Marìna lys de mes étés   .   ODYSSEAS ELYTIS   .   ... [Lire la suite]
jeudi 19 mai 2016

MAHMOUD DARWICH

Je ne sais pas au juste comment j'ai rencontré la poésie. Aucun de nous ne sait comment il s'est découvert lui-même. Dans la maison de mon grand-père, j'avais souvent l'occasion d'écouter de grandes épopées populaires arabes, toujours traversées de poèmes. Elles me fascinaient. En particulier, le rythme, la cadence. Si je me lançais dans une analyse plus freudienne, je dirais que j'étais maigrichon et que le seul terrain sur lequel je pouvais espérer battre mes copains était celui du verbe.J'avais peut-être 12 ans quand on nous a... [Lire la suite]
jeudi 19 mai 2016

LA CENTAINE D'AMOUR...Extrait

Parmi les étoiles admirées, mouillées Par des fleuves différents et par la rosée, J'ai seulement choisi l'étoile que j'aimais et depuis ce temps-là je dors avec la nuit. Parmi les vagues, une vague, une autre vague, vague de verte mer, branche verte, froid vert, j'ai seulement choisi l'unique et seule vague et c'est la vague indivisible de ton corps. Vers moi toutes les gouttes toutes les racines et tous les fils de la lumière sont venus, que ce soit aube ou crépuscule ils sont venus. Je n'ai voulu que ta chevelure pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 19 mai 2016

CE NE SONT PAS DES MAINS DE GEANTS

Ce ne sont pas des mains de géants Ce ne sont pas des mains de génies Qui ont forgé nos chaînes ni le crime Ce sont des mains habituées à elles-mêmes Vides d'amour vides du monde Le commun des mortels ne les a pas serrées Elles sont devenues aveugles étrangères A tout ce qui n'est pas bêtement une proie Leur plaisir s'assimile au feu nu du désert Leurs dix doigts multiplient des zéros dans des comptes Qui ne mènent à rien qu'au fin fond des faillites Et leur habilité les comble de néant Ces mains sont à la poupe au lieu d'être à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 18 mai 2016

L'IRLANDAISE

Occitane, tu as mis dans mon âme Une ballade irlandaise Féminine comme une colline Une mer vert Véronèse Occitane, de toute mon âme Du si bémol au do dièse Je destine à qui tu devines Cette ballade irlandaise Que ne ferais-je Que ne ferais-je pas pour te séduire La pompe à neige et la brosse à reluire Les sortilèges des rivages les plus nostal nostalgiques Les cornemuses des muses celtiquesOccitane, tu as mis dans mon âme Une ballade irlandaise Féminine comme une colline Une mer vert Véronèse Trouba troudadou troubadour Sous tes tours... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 18 mai 2016

PIERRE REVERDY

  Quels souhaits formuler pour les hommes en ce moment où la folie          et la brutalité se sont mises, une fois de plus, au premier rang?             La paix n'est déjà plus qu'une feuille sans poids qui vibre et tourne          au vent qui annonce l'orage.             Quels vœux si ce n'est d'abord que leur intelligence et leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 18 mai 2016

CHANGER D'ECORCE

          On s'en vient seul et l'on s'en va de même.         On s'endort seul dans un lit partagé.            On mange seul le pain de ses poèmes.        Seul avec soi on se trouve étranger.   Seul à rêver que gravite l'espace,               seul à sentir son moi de chair, de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 17 mai 2016

TIGRAN HAMASYAN - Maghterg (Patriarchal Ode)

Posté par emmila à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 17 mai 2016

LA SÔNE DES PLUIES ET DES OMBRES...Extrait

        Les vieux de chez moi ont des îles dans les yeux         Leurs mains crevassées par les chasses marines         Et les veines éclatées de leurs pupilles bleues         Portent les songes des frêles brigantines         Les vieux de chez moi ont vaincu les récifs d'Irlande         Retraités, usant les bancs au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,