De tous les pieux voyages,

ceux du pays d'enfance me semblent seuls sérieux.

L'ombre mystérieuse du prunier sur un champ

vaut bien un glacier dans les Andes,

le petit banc trop bleu dans l'école déserte,

le trône d'Ayos Nicolaos sur le perchoir de sa falaise.

Si je devais un jour perdre toute mémoire qui sait si je ne donnerais pas la neuvième symphonie

pour le violon solo d’un grillon dans le soir ?

 

.

 

YVES HEURTE

 

.

 

chatscompiegne,Oeuvre ?