A toi Centaure, à ta moitié humaine ;
A vous chimères, et monstres incomplets ;
A vous, hybrides, à vous énergumènes,

que l'on traite d'impurs ou d'imparfaits ;
Nous rallions nos cœurs, nos âmes pleines,
Tous dans un même élan pour entonner
Cette chanson où l'on s'est retrouvé
A ce refrain toujours nous ramène :

Hommes et bêtes, venez dessiner

La carte de notre voyage immense,
A l'impossible on est destiné

Sur tous les chemins de TransHumance

La terre sous nos pieds comme semelle
Sur nos têtes les cieux comme chapeau
Partout ensemble nos âmes se mêlent
Aux étoiles pour faire un grand troupeau
Et transportés par tous les vents rebelles
Unis par nos souffles et nos sabots
Nous vous laissons bannières et drapeaux

C'est l'aventure qui nous appelle !
Hommes et bêtes, venez dessiner

La carte de notre voyage immense,
A l'impossible on est destiné

Sur tous les chemins de TransHumance

Que vaut un homme s'il est seul au monde
Si la terre n'a que lui à porter ?

Que peut une étoile, si, à la ronde
D'autres soleils ne la font pas briller ?
Dans les cieux sur la terre ou bien sur l'onde

Ne soyons plus qu'une grande marée !

Les éléments n'auront qu'à se plier
Au tumulte de nos pas qui gronde !

Hommes et bêtes, venez dessiner

La carte de notre voyage immense,
A l'impossible on est destiné

Sur tous les chemins de TransHumance

 

.

 

MANU THERON

 

.

 

frida khalo2

Oeuvre Frida Khalo