Oui, l'ombre de l'ami, le plomb des vagues,
et l'alcyon de brume, et par trois fois
tendant les bras, voyelles,
«il transformait
les larmes en pensée»,
je vous le dis
à vous, pour, le disant,

dans la soie de l'écoute,
être entre.

Je vous redis ces chants,
les chants des autres,
les fils tissés, l'écho réagrégé de cette
indéchirable soie du son, la terre existe
quand on commence à la sentir,
qu'on sait, en se taisant, lui laisser prendre
son temps à elle, être un passage,
pour l'hospitalité et le présent.

.

 

.

.

 

ANDRE MARKOWICZ

.

.

 

.

la tortue legere2

Oeuvre sur

http://latortuelegere.blogspot.fr/