Ce devait être écrit quelque part, sur une table des lois oubliée. En langue étrangère, en message codé.
Sur une page blanche qui fuyait sa marge ou sur une plus noire qui ne demandait qu'à ouvrir un tout autre chapitre jusqu’à la conclusion.
Ce n'est pas un roman, plutôt une nouvelle. Un livre cent fois lu qui toujours recommence et la plume posée sur le bord des bougeoirs ne trace après tout qu'une ligne au destin.
Aux rayons de la lune, le ciel s'allume de verbes jamais conjugués au plus-que-futur parfait.
Et si je ne sais pas lire, je t'épellerai.

.

Image associée

 

JOËL GRENIER

 

.

 

Vivienne Mok Photography

Vivienne Mok Photography