Voici 

fuyant
des mots pierres ou glaise.

Dépassant les eaux languies
les porte à faux de la mémoire
voici en équilibre
des mots au loin s’évadant.
Le mot expiré
dans une langue imparfaite

nomade chargé de trop d’impérieux
je feins de suivre
le bercement de l’eau
la nudité du temps…

 

.



AGNES SCHNELL

 

.

 

Bernard Liegeois4,

Photographie Bernard Liegeois